0 Comments

Avant tout il convient de noter que chaque chien et différents et les compagnies aériennes sont multiples, de plus celles-ci sont sujettes à de fréquents changements. C’est pourquoi cet article se veut simplement une piste une à suivre afin de faciliter vos recherches.

En choisissant de voyager en avion, vous vous apercevrez vite que le transport à bord est strictement réglementé pour nos fidèles amis.

3 options s’offrent à vous et votre fidèle compagnon si vous décidez de voyager en avion.

  • Le voyage en cabine : Les compagnies aériennes acceptant les animaux en cabine se font de plus en plus rares. Seuls les animaux de moins de 6 kilos (contenant inclus) sont acceptés en cabine. L’animal doit impérativement voyager dans un contenant spécifique respectant des normes très précises. Celui-ci doit être suffisamment spacieux pour que l’animal puisse de tourner et se lever et sera placé sous votre siège.
  • Le voyage en soute : Le transport en soute est obligatoire pour les animaux de plus de 6 kilos (75 kilos maximum). La soute est pressurisée et chauffée ou ventilée afin d’assurer un confort maximum pour votre animal. Prévoyez l’achat d’une cage homologuée 75×48×58 ou 100×52×75 cm. Si vous avez la possibilité de placer de l’eau dans la cage de votre animal, préférez un bloc d’eau congelée.
  • Enfin, si pour une raison quelconque, votre fidèle ami ne peut pas voyager avec vous, pas de panique, il vous reste la solution du frêt. Renseignez-vous auprès des différentes compagnies aériennes qui vous informeront sur le fonctionnement de leurs agences de frêt. Vous l’aurez compris, le prix varie selon la compagnie aérienne empruntée, soyez vigilant car les prix peuvent varier du simple au double !

Que votre animal voyage en cabine ou en soute, le transport des animaux n’est pas inclus dans la franchise bagage. Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne empruntée, les tarifs peuvent varier d’une compagnie à l’autre.

D’autre part, voici quelques conseils à ne pas oublier avant votre départ.

  • Pensez à avertir votre vétérinaire de votre voyage et demandez-lui s’il est nécessaire d’administrer un tranquillisant à votre fidèle ami.
  • Cessez de nourrir votre animal au moins 6 heures avant l’embarquement, mais donnez-lui à boire régulièrement.
  • Gardez toujours avec vous les certificats médicaux et de vaccinations, la compagnie aérienne pourrait vous les réclamer le jour du départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *