0 Comments

Vous avez un chiot et vous l’aimez déjà. Comme un enfant il faut prendre soin de lui et pour ce faire il faut absolument passer par la vaccination de votre chien. En effet, dès deux mois il est conseillé de procéder à la vaccination du chiot. La vaccination intervient très tôt dans la vie d’un chien car dès ses deux mois. Comme un enfant, il n’est plus protégé par les anticorps de sa mère. Il doit donc recevoir sa première injection de vaccin pour grandir en bonne santé et devenir votre fidèle compagnon. Deux autres injections doivent être faites par la suite, à un mois d’intervalle l’une de l’autre. C’est indispensable pour protéger votre chiot des maladies du jeune âge. Cependant il n’est pas nécessaire de vacciner votre chien contre toutes les maladies possibles et imaginables. Tout d’abord vous devez estimer avec l’aide de son vétérinaire quel virus votre chien serait susceptible d’attraper.

Le faire vacciner est essentielle non seulement pour sa santé, mais aussi pour la vôtre. En effet, certaines maladies du chien peuvent contaminer d’autres animaux mais aussi les hommes. Vous devez donc vous préoccuper dès son plus jeune âge et pendant toute sa vie de sa vaccination. Comme les humains, les chiens peuvent attraper des maladies qui peuvent entraîner la mort.

Le protocole de vaccination est simple et indolore mais néanmoins couteux. Pour ces raisons, il est préférable de souscrire à une assurance santé pour votre fidèle ami(e). Il est d’autant plus important dans la mesure où comme l’Homme, les risques de maladies ou accidents ne sont pas à négliger. Voilà pourquoi il est important de prendre connaissance des maladies contre lesquelles vous pouvez faire vacciner votre chien

– La maladie de Carré, virale et très contagieuse entre les chiens surtout les plus jeunes, doit être prévenue par un vaccin chez le chiot bien qu’elle peut s’attraper à tout âge. Cette affection mortelle ne se transmet pas à l’homme. Fièvre, baisse d’appétit, conjonctivite et un écoulement nasal en sont les premiers symptômes. Ils deviennent ensuite plus violents avec des difficultés respiratoires, des tremblements irréversibles et une diarrhée.

– La parvovirose cette maladie est la plus contagieuse et la plus répandue chez les chiens vivants en communauté. Souvent mortelle chez les chiots, on la voit généralement naitre dans des chenils, élevages, pensions et refuges pour animaux. Pour prévenir cette maladie si votre chien vit dans un endroit à risque, le vaccin est essentiel. La maladie s’attaque le plus fréquemment à l’appareil gastro-intestinal. L’animal est alors pris de diarrhées contenant du sang dite « diarrhée virale hémorragique ».

– L’hépatite contagieuse canine dite de Rubath, qui touche de plus en plus rarement les chiens, est systématiquement mortelle mais peut être prévenue grâce à un vaccin. Elle est semblable à l’hépatite virale chez l’homme. Elle s’attaque au foie des animaux avec en plus des problèmes oculaires irréversibles. Votre chien peut être s’il entre en contact avec par exemple des renards ou des chiens contaminés.

– La leptospirose, est due à une bactérie que l’on retrouve dans l’urine des rongeurs. Elle se déclare par une hépatite doublée d’une grave insuffisance rénale. Si grave que 99% de taux de mortalité a été constaté chez les chiens atteints. Il est primordial de vacciner votre chien car il peut la contracter aussi bien en milieu rural qu’urbain.

– La piroplasmose, est une affection transmise par les tiques. Les globules rouges de votre chien sont détruits par un parasite. Cette maladie provoquera en lui une fatigue extrême, perte d’appétit, des vomissements et ses urines seront très sombres. Il doit être soigné très rapidement car il peut succomber à jaunisse et une urémie. Un vaccin préventif est vivement conseillé particulièrement si votre chien est amené à voyager dans le sud ou dans une région où les tiques sont présentes. D’autant que la vaccination est efficace à condition de la pratiquer sur un chien qui n’a pas encore eu la maladie. Dès l’âge de 5 mois il lui sera deux injections à un mois d’intervalle.

– La toux du chenil, soit cette toux violente et rebelle qui est considérablement pénible pour les chiots est essentiellement présente dans les élevages, les chenils et les pensions. Vacciner son chien contre la toux de chenil n’est pas seulement conseillé mais elle est aussi obligatoire pour pouvoir faire garder son chien dans des chenils ou pensions.

-Le vaccin de la leishmaniose existe depuis seulement quatre ans et n’est pas encore efficace à 100% bien qu’il diminue fortement les risques de contamination. Cependant il constitue un progrès notable dans la mesure où cette maladie est très répandue même s’il est conseillé de le combiner à une protection de type collier répulsif. Ici il n’est pas question de faire de vaccination préventive puisqu’il est conseillé de dépister les chiens porteurs de la leishmaniose avant d’effectuer la primo vaccination. Avant de commencer le protocole, votre vétérinaire vous proposera de faire une prise de sang à votre chien. Le vaccin de la leishmaniose se fait sur des chiens âgés d’au moins 6 mois et ne peut pas être combinée à d’autres vaccins.

-La maladie de Lyme est commune à l’homme et à de nombreux mammifères, dont le chien. Elle est due à une bactérie, Borrelia burgdorferi, aussi transmise par les tiques. La vaccination peut être pratiquée dès l’âge de 12 semaines et comprend deux injections à un mois d’intervalle environ.

– La rage ou la seule maladie infectieuse du chien pouvant contaminer l’homme et faisant l’objet d’une législation particulière. Le vaccin contre la rage est obligatoire pour le chien qui passe une frontière européenne. Qui dit vaccin obligatoire, dit identification du chien donc il faut qu’il ait une puce électronique ou un tatouage. Pour les pensions et chenils, nous vous conseillons de vous adresser directement au professionnel car certains l’exigent. Le vaccin rage est inscrit sur un passeport européen, délivré lors du premier vaccin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *