0 Comments

Les Français possèdent près de 10 millions de chiens, 7 millions de chats, 9 millions d’oiseaux et 10 millions d’animaux divers : tortues, poissons rouges, cochons d’Inde, hamsters, lapins, singes, serpents et même cochons miniatures… Nous réalisons là un score bien supérieur à celui de nos voisins européens. Les Français considèrent leur chien comme un « ami et un copain » (67 %), comme « un ami pour les enfants » (24 %), « un peu comme un enfant » (18 %). C’est dire toute l’affection qui entre dans ces relations !

Il est maintenant prouvé que la présence affectueuse et désintéressée d’animaux de compagnie rend son propriétaire moins sensible au stress ambiant ! De la même façon, la présence d’un animal aux côtés du jeune enfant lui permet de se développer plus harmonieusement en l’aidant à s’ouvrir au monde extérieur et en lui apprenant les limites de son pouvoir. Après les familles, ce sont les personnes âgées qui possèdent le plus d’animaux familiers. Pour elles, l’animal est souvent le seul interlocuteur. Il se laisse caresser, dorloter et ce contact physique est très important pour le maître. L’animal est sans conteste un facteur enrichissant, équilibrant et dynamisant à tout âge !

Quel animal choisir ?

L’animal dont vous avez envie, mais surtout un animal adapté à la vie que vous menez ! Renseignez-vous sur les avantages et les inconvénients du compagnon que vous convoitez avant de l’adopter : certains animaux sauvages ne supportent pas la captivité, les chiens de certaines races ont besoin de beaucoup d’espace, d’autres aboient beaucoup, les animaux à poils longs sont d’un entretien difficile, certains oiseaux chantent toute la journée… En tout cas, assurez-vous que Médor, Oscar ou Laïka est en bonne santé !

Le chien ne doit pas être apathique : il doit être curieux, amical et manifester une agressivité joyeuse. Le poil doit être brillant, dense et dru. Ces vérifications faites, passez un peu de temps avec l’animal : ce dernier ne tardera pas à dévoiler sa personnalité : plutôt pépère et rêveur ou ayant toujours besoin de jouer, quel caractère vous fera craquer ? Si vous prenez un chiot, celui-ci s’adaptera à votre propre fonctionnement : ne dit-on pas tel chien, tel maître ? Pour le chat, votre choix se portera peut-être plus sur des caractères esthétiques. Moins expansif que son cousin canin, le chat a besoin d’indépendance, et saura rapidement vous le montrer ! Si un chien peut facilement être dressé et obéir à des ordres simples, ce n’est pas le cas de minet qui gardera toujours son œil ironique…sauf quand il viendra ronronner sur vos genoux pour demander des câlins ! Dans la catégorie rongeurs, le furet est aujourd’hui très tendance… C’est un animal drôle, joueur et qui a une petite tête très amusante ! Il y a cependant quelques désagréments à prendre en compte, le premier étant que le furet sent….fort ! Si l’odeur de la femelle est tout à fait acceptable, celle du mâle en rut est carrément nauséabonde… sachez cependant qu’un mâle castré perdra son odeur pour devenir aussi inodore que la femelle. Reste le “souci” des glandes anales.”Lâchées” de façons occasionnelles (excitation, stress…) elles dégagent elles aussi une odeur très désagréable : là encore une opération peut être envisagée si l’inconfort est trop grand. Ceci dit, si le furet est aussi curieux, fouineur, et n’en fait qu’à sa tête, il est aussi bourré de qualités : beau, intelligent, joueur, attachant, amusant… et on ne s’ennuie jamais ! Hamsters, lapins, et autres ratons ont à peu près les mêmes caractéristiques, l’odeur en moins… Moins proches de nous, poissons et oiseaux de compagnie seront beaucoup moins expressifs, mais peuvent amener une bonne dose de gaieté ou de quiétude dans la maison ! Enfin méfiez-vous des serpents et araignées : ces animaux ne sont pas faits pour vivre en captivité et peuvent devenir très dangereux…

Entretenir son animal

Ca y est, vous avez craqué et vous avez trouvé votre compagnon, un bel animal en pleine santé : préservez-la par une bonne hygiène. N’oubliez pas les vaccinations, certaines étant obligatoires, suivant les régions. Faites la guerre aux tiques, aux puces, à la gale, et autres parasites en utilisant les colliers aérosols. On accuse les poils d’animaux, plumes, squames de peau et poussières de déjections d’être à l’origine d’allergies chez leurs maîtres : c’est assez rare… il est cependant vivement conseillé de passer l’aspirateur avec beaucoup de soin dans les maisons où vivent des animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *