0 Comments

La propreté

Quand il arrive dans sa nouvelle maison, le chiot Boxer n’est peut etre pas encore propre. Mais il ne souillera jamais son couchage, sauf s’il est malade.

L’apprentissage de la propreté n’est pas très compliqué : un peu de patience et surtout des sorties fréquentes (toutes les heures au début, puis espacer petit à petit), et aussi après les repas sont la clé du succès.

Eviter le papier journal ou alors reculer celui-ci petit à petit jusqu’à arriver dehors (c’est utile pour les périodes sans sorties si vous travaillez par exemple)

Quand le chiot a compris qu’il devait se soulager dehors, si vous habitez en ville, il faut lui apprendre le caniveau.

Et surtout chaque fois qu’il a fait dehors, complimentez-le et montrez que vous etes content.

L’obeïssance

Pour donner un ordre il faut choisir les mots clé et utiliser toujours les mêmes.

NON : doit être catégorique et ferme.

Assis : donner l’ordre et appuyer légèrement au niveau du dos, simultanément. Autre technique : un petit gateau, à la main, faites le reculer contre un mur et dites ASSIS, il se sera obligé d’obtempérer n’ayant pas la possibilité de reculer. Dès qu’il est assis, caressez et donnez le gateau. Succès garanti !

La punition

Pour etre éfficace elle doit intervenir dès la bétise, sinon le chiot ne fait pas la relation. Surtout ne le frappez pas ! Grondez, le ton de la voix suffit.

Mais pour bien éduquer votre chiot amenez-le à l’école du chiot, il y en a dans presque tous les clubs. Il verra d’autres chiots, apprendra à cotoyer d’autres chiens, verra aussi d’autres humains, c’est une excellente façon d’éduquer votre petit Boxer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *