0 Comments

Avec les températures très douces de ces derniers mois, les chenilles processionnaires ont déjà commencé à réapparaître dans nos jardins et forêts. Petit tour d’horizon de ce grand danger pour votre animal de compagnie.

Qu’est ce que la chenille processionnaire ?

C’est la chenille processionnaire du pin qui est dangereuse pour nos chiens et nos chats. La chenille processionnaire du pin est la larve du papillon de nuit. La forme adulte de la chenille éclos durant la période estivale bien souvent entre juin et septembre. Les chenilles, quant à elles descendent de leur nid au printemps après avoir passé l’hiver au chaud. Afin de grandir, elles s’enfouissent dans le sol ensoleillé pour pouvoir former leur chrysalide et se transformer ensuite en papillon.

On les appelle « processionnaire » car ces chenilles descendent à la queue leu leu et forment ainsi une procession.

Que risque mon animal ?

C’est lorsque les chenilles descendent des pins qu’elles représentent un danger pour votre animal. Extrêmement urticants, leurs poils renferment du venin.
Ce sont les chiens les plus fréquemment touchés car ils sont bien souvent intrigués par ces animaux particuliers. Le chien va essayer de sentir ou saisir l’insecte dans la gueule. Il risque alors des lésions au niveau des muqueuses (bouche, museau…) et du tube digestif (si la chenille est ingérée). Certaines zones peuvent nécroser et tomber si elles ne sont pas traitées rapidement. Dans quelques rares cas, l’animal peut décéder à cause de l’ingestion de la chenille (lésions de l’estomac et de l’oesophage).

Mon chien/mon chat a été piqué, que faire ?

Si votre chien ou chat a été piqué, vous devriez voir très rapidement des symptômes du type : inflammation de la langue ou de la bouche, hyper salivation, gonflements voir même une nécrose de la partie touchée qui devient violacée.

Il faut immédiatement rincer la partie touchée à grande eau. Vous devez également entrer rapidement en contact avec le vétérinaire le plus proche et vous y rendre sans tarder.
Afin de ralentir la progression des toxines, vous pouvez faire appel à l’homéopathie. Attention, ce traitement ne guérira en rien votre animal mais permettra d’aider à patienter avant l’arrivée chez le vétérinaire.

    • Cantharis 9CH
    • Apis mellifica 9CH
    • Ledum palustre 9CH
    • Lachesis mutus 9CH (optionnel)

3 à 5 granules de chaque tube en contact avec la muqueuse (dans la babine) toutes les 15 minutes jusqu’à l’arrivée chez le vétérinaire.

Afin d’éviter les accidents, pensez à surveiller les zones que votre chien ou chat fréquente souvent et n’oubliez pas de partager l’information !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *