0 Comments

Voici le premier article d’une série qui vous permettra de mieux appréhender la décision d’adopter un chien ainsi que des choses à ne surtout pas négliger afin de bien préparer son arrivée

Accueillir un chien chez soi alors qu’on en a jamais eu auparavant n’est pas un choix à prendre à la légère. Cela se prépare bien en amont…
Un chien ça bouleverse nos vies et il vaut mieux y être préparé ! Même si au final, c’est un bonheur supplémentaire au quotidien… Un chien ne s’improvise pas. Il va vous demander beaucoup de votre temps ainsi que de faire quelques concessions et quelques changements dans le déroulement de votre vie quotidienne. Il faut également prévoir un budget (vétérinaire, achat du matériel de départ, alimentation, vermifuges, anti-puces, éducation canine, garde éventuelle quand vous partez en vacances…).

Par le biais de cette série d’articles, je souhaite vous faire part de mon expérience et vous sensibiliser au sujet de toutes ces réflexions que j’ai eues bien avant d’accueillir mon chien à la maison. Je vous partagerai tous les préparatifs (aussi bien matériels qu’organisationnels) que j’ai choisi de faire avant son arrivée afin que l’animal soit le plus heureux possible et que sa nouvelle vie se passe harmonieusement avec tous les autres membres de la famille (chat et lapins dans mon cas). L’aspect cohabitation n’est pas à négliger non plus.

Bref, je rentre dans le vif du sujet. La première question que vous devez vous poser lorsque vous envisagez d’accueillir un chien chez vous, c’est celle-ci…

C’est l’essentiel… Il ne faut pas prendre les choses à l’envers en pensant uniquement à votre bonheur et vos envies. Mais il faut plutôt prendre le problème dans le sens : « Est-ce que j’ai toutes les cartes en mains pour qu’un chien soit heureux chez moi et avec moi ? ».

Plusieurs points permettent d’y répondre facilement…

  •  Est-ce que mon rythme de vie conviendra à ce chien ? Par exemple, si vous êtes absent 8 à 10 heures par jour sans possibilité de rentrer le midi pour le sortir, votre chien se sentira seul et s’ennuiera, et ça sera d’autant plus vrai si la race que vous choisissez est une race qui a besoin de beaucoup de présence et d’attention. Il faut que vous ayez suffisamment de temps à consacrer à votre animal !
  • Est-ce que mon « habitat » conviendra au type de chien que j’ai choisi d’adopter ? Si vous habitez en appartement, ne prenez pas de Husky, de Berger Australien ou de Border Collie par exemple. Ces chiens ont besoin d’espace pour courir à l’extérieur. Ou alors, il faudra que vous ayez beaucoup de temps pour offrir à votre chien de longues balades plusieurs fois par jour. De même, si vous êtes en appartement, évitez les races de chien qui ont la réputation d’aboyer plus facilement, comme le Samoyède par exemple. Le Cavalier King Charles, le Bichon ou encore l’Akita Inu sont des chiens plus calmes qui pourront très bien s’accommoder de la vie en appartement tant qu’ils sont sortis quotidiennement. Comme on dit, un chien disposant d’un grand jardin mais n’allant jamais en balade sera plus malheureux qu’un chien vivant en appartement mais qui sort plusieurs fois par jour en promenade.
  • Est-ce que j’ai les finances nécessaire à l’entretien d’un chien ? Mine de rien, avoir un chien c’est y consacrer une petite partie de son budget : frais de vétérinaires, vermifuges, anti-parasitaires, croquettes, friandises, jouets, toilettage, cours d’éducation, gardes éventuelles et j’en passe ! Prenez bien ça en compte et faites le calcul avant !
  • Suis-je prêt à faire des concessions dans mon mode de vie ? Un chien demande beaucoup plus de temps et d’attention qu’un chat par exemple. Il faut le sortir et ça par tous les temps. Donc, dites vous bien que lorsque vous rentrerez crevé du boulot le soir, en plein hiver, lorsqu’il pleut , il faudra quand même malgré tout sortir votre chien en balade, qui lui en aura bien besoin… Sachez également qu’un chiot ne peut pas se retenir plus de deux heures sans faire pipi, donc il vous faudra prévoir du temps au début pour le sortir plus souvent et accepter éventuellement les besoins de votre chiot à l’intérieur. L’apprentissage de la propreté ne se fait pas en un claquement de doigts et ça dépend également de l’individu. Certains chiots sont propres à 10 semaines, d’autres à 3 mois ou à 6 mois. De plus, n’oubliez pas qu’un chien vous accompagnera normalement de 10 à 15 années, voire plus ! C’est un engagement de longue durée à ne pas négliger.
  • Ne suis-je pas un peu trop maniaque pour avoir un chien ? Hormis les pipis accidentels au début, votre chien qui rentre de balade en ayant été courir dans la boue risque de salir votre intérieur. En fonction des races, soyez également prêt à retrouver beaucoup de poils un peu partout ! Certains chiens, comme l’Akita, muent entièrement deux fois par an, ça peut être assez impressionnant.
  • Est-ce que mes autres animaux s’entendront bien avec un chien ? Cela dépend encore une fois de vos animaux et de la race de votre chien, mais c’est une donnée à prendre en compte. Ne prenez pas un chien de chasse si vous avez des rongeurs par exemple.
  • Est-ce que la race de chien que je souhaite adopter tolérera mes jeunes enfants ? Certains chiens peuvent ne pas aimer les tout jeunes enfants. Encore une fois, c’est à vous de réfléchir à la question.
  • Est-ce que je suis prêt à emmener mon chien en vacances ou à payer une pension canine ? Trop d’abandons d’animaux de compagnie ont lieu avant les départs en vacances. Réfléchissez bien aux contraintes qu’implique d’avoir un chien par rapport à vos voyages !

Il y a très certainement beaucoup d’autres questions à vous poser, mais celles-ci sont déjà une bonne base !

Il est aussi très important, lorsqu’on a jamais eu de chien, de se documenter sur le comportement du chien en général, et plus spécifiquement de la race que vous souhaitez avoir. Visitez des élevages, discuter sur internet avec des propriétaires de chien, partez à leur rencontre. Bref : informez-vous !

A ce propos, je vous conseille vivement le livre de Joëlle Caverivière, « Planète chien ». J’en parlerai davantage dans un article qui y sera consacré.

Dans le prochain article, je vous parle des endroits où adopter un chien et comment bien préparer son arrivée !

A bientôt

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *